Sélectionner une page

Comment faire de la musique et changer d’esprit et réussir? Tu te poses la question et cela te bloque… Mais tu vas voir ce n’est pas quelque chose de difficile. Au contraire…

Tu le sens ce doux moment de vacances peut-être aussi bien que moi?

Il fait chaud, l’ambiance est douce et propice à la fête et on a encore plus de temps à consacrer à sa passion : la musique.

On est en fin de journée, tu as passé la journée à profiter de chez toi, ou de ton logement de vacances.

Tu as eu tes amis au téléphone…

Ton humeur n’a jamais été aussi bonne, ton esprit est serein. 

Et tu te demandes quand même comment faire de la musique et réussir dans ce domaine. Car c’est ton unique passion.

comment faire de la musique

Cela commence d’abord par un questionnement

Mais tu n’est pas encore prêts…

Alors tu peaufine ton bronzage dans ton maillot préféré.

Puis tu fais quelques photos que tu partage sur Snapchat et sur Instagram.

Tu es loin de ton rythme effréné habituel et des problèmes de l’année. Tu peux faire le vide et faire la paix avec toi-même…

C’est le meilleur moment pour profiter avant de rejoindre tes amis en soirée.

Dans ces moments, tout est possible…

Lire un bouquin, écouter ton album préféré, lancer une playlist Spotify, contempler l’horizon, siroter un verre rempli de glaçons.

Le moment chill parfait. Tu vis l’instant présent…

Ton cerveau est rempli d’idées originales. Tu te laisses aller … La zénitude totale… En gros, c’est la kiffance !

Les raisons qui expliquent cet état de grâce et comment faire de la musique? 

Parfois cela passe par un changement dans ta vie.

Ton environnement a changé. Tu as pu faire des aménagements pour profiter de chez toi. Ou tu es dans un lieu de vacances inhabituel… Tu te retrouves avec le strict minimum, et tu n’as pas besoin de plus.

Un parfum, des earpods, ton téléphone, une paire de basket et ton maillot de bain.

Tu as mis de côté le surplus de ton matériel pour revenir à l’essentiel. Et tes soucis sont déjà très très loin.

Et cela fait un bien fou ! 

Tu ne consultes plus tes mails ou très peu… Tu as bruler tes to-do lists et tu es libéré de des taches ingrates habituelles : ménage, linge à laver, entretien de la maison.

Même les quelques cours de ravitaillement deviennent un plaisir et non plus une corvée.

Dans ton esprit tout cela est distant…

Personne pour te donner des ordres ou te demander des comptes.

C’est là que les questions arrivent rapidement : comment faire de la musique ?

Tu as enfin du temps pour toi et tu te poses les bonnes questions.

Et si tu profitais de cet état de bonheur pour ta musique?

Après tout, les plus grands tubes se jouent l’été.

Quand tu sors en club, l’ambiance est au top mais la sélection de la musique n’est pas toujours parfaite.

Ce sont toujours les mêmes sons qui tournent en boucle.

Alors pourquoi ne pas en profiter pour essayer de te faire une place. 

C’est le meilleur moment pour montrer aux autres que tu es là.

Des petits changements s’imposent pour t’imposer.

L’introduction pour les débutants 

Selon ton style musical et ton niveau d’expérience. Le nombre des étapes pour créer un morceau de musique de A à Z peut considérablement varier. Mais voici les grandes lignes à retenir.

La création de zéro et l’art du Sound Design 

Le sound design est le terme qui désigne une création sonore en partant de rien. On évite d’utiliser les presets de nos synthétiseurs ou instruments électroniques préférés. Et on part de rien en bidouillant pour donner vie à un son sur-mesure. 

Cela permet d’acquérir de solide notion sonore et de ne pas tomber dans le piège de vouloir sonner comme le voisin.

Avant de savoir comment faire de la musique. On commence par apprendre comment fabriquer un Kick, comment fabriquer un son de synthétiseur, un Fx (effet spécial pour faire de l’habillage sonore) …

Eviter de faire comme tout le monde. Car c’est le meilleur moyen de se perdre. Utiliser des banque de sons toutes prêtes achetés sur internet. Jeter dans son logiciel les drums kit de ses copains. Ce sont des techniques à bannir si tu souhaites vraiment savoir comment faire de la musique de A à Z.

Faire preuve d’originalité est largement plus adéquate. Enregistrer votre propre voix avec votre smartphone. Un bruit dans le métro ou la forêt. Sampler un extrait de film. Rajouter un clap en claquant des doigts etc.

Ce n’est pas une étape indispensable pour savoir comment faire de la musique. Mais ce genre d’astuce me semblait importante en introduction pour commencer à adopter un esprit différent. C’est clairement la base du succès. 

Si tu ne veux pas perdre de temps, tu peux accéder à mes vidéos qui parlent du sujet dans le programme de formation offert qui est disponible sur ce lien. 

Cette phase de sound design n’est pas obligatoire pour tous vos projets de tracks : si vous avez une collection de sons déjà suffisamment fournie, vous pouvez passer directement à l’étape suivante…

Comment faire de la musique et concevoir un morceau

Maintenant, on va réfléchir ensemble à l’esprit que l’on veut donner à sa chanson.

Le but c’est d’avoir une idée plus ou moins précise pour ne pas se lancer dans une création au hasard.

On veut pas laisser de place au hasard car on veut pouvoir jeter des idées et arriver à terminer son morceau rapidement sans être bloqué. 

Une fois que l’idée est en tête.

Choisissez un BPM (battement par minute). Ce sera le tempo de notre chanson. 

Si vous n’as aucun idée. Tu peux aller trouver de l’inspiration en écoutant des banques de son. Ou fredonner un yaourt. Chanter sur un air déjà connu qui va servir de base pour les idées de mélodies ou de voix.

Une fois que l’idée est assez forte. On peut bricoler des habillages autour. 

Définir un pattern à succès pour définir une structure

Un «pattern» est une séquence de 4 phrases musicales de 16 temps chacune qui regroupe l’ensemble de vos instrus. Ce pattern complet va reprendre l’ensemble de votre morceau. C’est plus simple de travailler de cette manière.

En fonction des styles de musique. Bien souvent ce pattern complet peut représenter le refrain où tous les éléments du morceau va jouer. 

Dans d’autres styles musicaux. Comme certains sous genre de la musique électronique comme la G-house ou la Bass-house. C’est dans le couplet que les éléments vont se rajouter progressivement. Puis le refrain va être épuré pour mettre en avant les éléments de la bass.

Pour savoir comment faire de la musique simplement en partant de rien. Retenez que le motif de 64 temps (soit 2 paires de boucles de 16 temps) va intégrer toutes les pistes essentielles.

Dedans tu vas tout jouer pour écouter en même temps :

  • Le kick,
  • La snare,
  • ta ligne de basse,
  • et l’ensemble de la rythmique,
  • les FX,
  • puis l’ensemble mélodique

Cela va représenter le moment du morceau qui possède le plus d’énergie. Bien souvent le refrain. Mais retiens qu’en musique, il n’y a pas de règles.

Le but c’est d’écouter le moment le plus fort du morceau et de le travailler pour en être pleinement satisfait. 

Une fois que tu en es satisfait à 110%…

Ensuite, tu peux passer à la structure. Tu vas déplacer tes éléments pour avoir les éléments qui arrivent progressivement. Histoire de faire des variations, ne pas lasser l’auditeur. Ni même de lui envoyer toutes les informations d’un coup.

La musique c’est comme la cuisine. Cela se savoure. 

D’abord l’intro avec le début de ta rythmique. Sinon uniquement une voix avec un élément mélodique. Quelque chose qui donne envie, donne du plaisir à écouter le reste. Ou un élément qui donne envie de fredonner et de se mettre dans l’ambiance.

Puis ensuite le couplet, avec le début du couplet du chanteur. Ou une introduction de ligne de bass qui va se répéter tout le long. Et qui donne envie de bouger.

Puis le refrain qui envoie la plupart du temps l’ensemble des éléments. etc …

A toi de travailler la cohérence entre les différentes natures de tes pistes. Harmoniser les éléments sonores. Les modifier pour que le morceau est une structure logique et agréable.

Tu verras ce n’est pas difficile. Si tu as besoin d’aide avec des vidéos, tu peux accéder à ma formation offerte en cliquant sur ce lien. 

Passer du temps sur sa structure 

A ce stade, ta pattern est prête et ta structure est en place. Good job !

Si tu veux aller plus loin dans ton perfectionnement. Je te conseil de suivre d’autres programmes pour améliorer tes compétences.

Tu as copier / coller à la suite pendant autant de temps que tu souhaites. Il n’y a aucun règle mais tu peux faire durer ton morceau pendant un peu plus de 3 minutes. Ou par exemple pendant 5 minutes 30 secondes. C’est souvent la durée totale d’un morceau.

Ensuite on va écouter l’ensemble. Supprimer des éléments à différents endroits du morceau. Le but est d’éviter la répétition. Varier l’énergie. Créer du manque pour relancer l’évolution d’un morceau.

De nos jours le public se lasse rapidement. Essaie de faire en sorte que les couplets soient légèrement différents. En rajoutant ou en enlevant un élément. 

Si le refrain est très efficace tu peux le répéter plusieurs fois. Ou sinon rajouter un élément (mélodique ou de percussion) dans le second refrain par exemple.

Tu peux aussi faire un break après le premier refrain. En faisant comme une cassure dans le début du second couplet. 

Encore une fois, il n’y a pas de règle mais je te conseil de faire un break de 2, 4 ou 8 patterns de 16 temps en retirant la bass, ou ta snare, ou le même un FX. Parfois c’est le kick qu’on enlève pour redonner envie de bouger quand il arrive de nouveau… 

Revenir ensuite sur les détails 

Là le morceau est presque terminé. Félicitations !

C’est le moment de revenir sur les petits détails  :

– retravailler certains passages,

– mettre en valeur certains extraits, faire des ajustements (effets audio, midi effets créatifs, petits ajustements sonores)

– revenir sur des idées et de les développer,

– varier certains moments pour garder l’auditeur en attente.

Parfois c’est cool de faire certains Cut. C’est des moments où on coupe le son, en faisant du silence. En musique parfois les silences sont plus importants que la musique elle-même.

C’est tout un art de savoir maîtriser ces moments. Parfois un silence dans une rythmique en coupant un kick va donner de l’impact.

Pour en savoir davantage tu peux accéder à ma formation offerte pour découvrir de nombreuses astuces Top secrètes. 

Dans des styles de musique modernes comme la Trap ou la musique électronique, tu peux aussi faire des roulements de snare ou de kicks.

Il est aussi bien vu de rajouter des FX «uplifters» ou «downlifters», pour mettre en lumière certains moments importants du morceau.

C’est subtil mais cela contribue inconsciemment à donner de la profondeur à sa musique.

L’exportation de son nouveau morceau 

C’est ok, tu as passé du temps à tout régler. Tu es satisfait et tu ne vois plus quoi changer à ton morceau.

Bravo tu as validé ta mise à plat. La mise à plat c’est un réglage rapide de tout ton morceau. Qui se retrouve à cette étape suffisant équilibrer (en énergie, en fréquence, en volume) pour pouvoir être exporter.

Si tu n’y arrives pas, tu peux expliquer ici pour accéder à ma formation sur le mixage audio. Ce programme est indispensable pour savoir faire sonner un morceau de A à Z.

C’est une étape de validation cruciale et très gratifiante ! Encore félicitations ! Mais ce n’est pas fini…

Maintenant tu vas exporter ton morceau de ton logiciel M.A.O (appelé aussi le DAW) : 

Choisis la meilleure qualité disponible selon les réglages de ta carte son. 

Selon ton niveau et ton style de musique.

Tu as deux possibilités : 

  1. soit faire un sauvegarder sous. Sauvegarder et ouvrir ton morceau tel quel dans une nouvelle session pour attaquer le mixage. C’est parfait pour faire un mixage propre dans les styles musicaux où il a pas beaucoup d’effets créatifs (électro principalement).
  2. Ou exporter son morceau sous forme de pistes séparées. Soit tu exportes toutes les pistes. Ou tu exportes par STEMS (6 ou 8 pistes contenant les différentes familles de tes pistes (exemple : kick / rythmiques / basses / FX / voix / mélodies).

Quand tu fais cela choisis volontairement un niveau plus bas (genre de –6 à – 10 dB max).

Le moment du mixage audio

C’est une étape plus complexe car elle demande de solide notion d’ingénierie sonore. Comme c’est une discipline laborieuse à apprendre en autodidacte. Je te conseil de suivre ma formation, qui reprend tous l’apprentissage que j’ai appris comme ingénieur son sur le terrain et en passant par des écoles de musique spécialisés. Je suis diplômé dans ce domaine.

Si vous avez exporté toutes vos pistes. Il faut les Importer séparément dans une nouvelle session de votre logiciel préféré. Pour ma part je le fait dans Ableton Live ou dans Pro Tools.

Ensuite tu vas effectuer ton mixage audio avec soin (compression, EQ, balance des pistes, volumes sonores, réglages de groupes, spatialisation) pour obtenir un résultat homogène et agréable à l’oreille.

Les pistes audio c’est comme un autoroute, chaque piste doit être dans sa propre voies. 

Quand tu es pleinement satisfait : exportes (bounce) ton mix en une piste unique, à un niveau bas (-6 dB max), sans traitement sur la piste Master. Tu vas pouvoir passer à la dernière étape de nettoyage.

La dernière étape, le mastering audio

Pour ne pas vous emmêler les pinceaux. Je te recommande de faire le mastering dans une nouvelle session.

C’est préférable si tu dois faire plusieurs versions. Et garder ta préférée.  

Le mastering est l’art de faire sonner ton morceau. Pour obtenir un résultat puissant. Et suffisamment homogène pour garder le même rendu sur plusieurs supports d’écoute.

Sur les smartphones, sur le poste de ta voiture, sur ton ordinateur, sur un home cinéma, sur ta chaîne hifi etc. 

Exportes ton fichier MASTER (choisis la meilleure qualité), soit en format Wav (non compressé) ou en MP3 de bonne qualité (320 Kbits). Afin qu’il soit diffusable sur internet.

Il est recommandé de prendre son temps sur cet étape cruciale pour être totalement satisfait du résultat. Si le travail est bâclé, ton morceau ne sonnera pas bien et tu n’obtiendras pas un son de niveau professionnel. Ce serait dommage vu tout le temps passé sur ton morceau.

La diffusion sur internet 

Tu tiens dans tes mains ta première pépite. Et je t’en félicite !

Maintenant, il faut le partager avec ton public.

De nos jours le marketing et la communication ont pris des rôles importantes dans nos sociétés.

Avec internet, on peut vite se retrouver noyé dans la masse. La concurrence est rude. Et il faut se faire une place pour arriver à se faire écouter. Et à capter l’attention du public.

J’ai créer un programme spécifique sur ce sujet. Il est très complet (+ de 100 vidéos). Et te permettra de briller sur Facebook, Youtube et Instagram.

Pour enfin mériter l’attention que tu mérites. 

Tu peux partager ta chanson sur tous les portails de diffusion d’internet. Soundcloud, youtube, Facebook etc…

Maintenant ton son va quitter ton studio de musique pour rencontrer son public et recueillir des retours et des commentaires dans le temps. C’est à cette étape que ton morceau ne t’appartient plus. Il appartient au public.

Si tu veux aller encore plus loin. Tu peux continuer à lire les articles du blog ou à suivre mes programmes de formation.

C’est une discipline où on apprend toute sa vie. C’est cela qui rend cette passion si intéressante. Pour poursuivre, suis les recommandations que je t’apporte pour t’aider à améliorer encore ta musique.

Ces conseils sont concrets et vont t’aider à réussir.

Pourquoi ne pas commencer par modifier le Setup de ton studio ? 

On le sait tous les deux, une atmosphère de travail est importante pour faire de la bonne musique et ne pas se faire parasiter par le superflu.

Désormais, place aux changements. Ton studio de musique doit garder cette vibe. Tu te dois de rester serein et inspiré.

On commence par épurer et retirer tout ce qui n’est pas bénéfique à la good vibe.

On attrape tout ce qui nous gênent et on le retire de son espace studio.

On enlève … On trie … On jette !

Cela ne demande aucun budget, au contraire … 

La tendance n’est pas d’exploser son budget avec le dernier ampli guitare ou le dernier Moog analogique.

On supprime tout ce qui serait susceptible de parasiter son inspiration et sa concentration.

Pour chaque matériel de studio, on se pose la bonne question. Est-ce que cela m’est utile ? Si cela fait joli mais que ce n’est pas utile. On retire, voire même on vend…

Trois photos avec son smartphone et l’article est en ligne sur leboncoin.

Tu vas prendre encore plus de plaisir quand tu sais ce que tu vas gagner.

Le budget va te permettre de sécuriser ta rentrée. Un peu d’organisation et encore quelques problèmes de moins…

Faire les yeux et ressens ce qui est indispensable et bénéfique pour toi… Et ta musique.

On a tous du matériel hors de prix qu’on garde, en se disant si un jour je fais tel musique je pourrais m’en servir.

Mais soyons honnête, le matos prend la poussière dans son studio et on n’a jamais l’occasion de s’en servir.

Le meilleur moyen d’être efficace en studio c’est d’avoir un tout petit Set-up prêt à l’emploi. Simple et efficace.

On s’éloigne de tout ce qui est sophistiqué et accessoire.

Et ça fait un bien fou …

Projette-toi sur l’avenir. 

Supprime les vieilles photos qui te ramènent dans le passé.

On veut aborder le présent avec un regard nouveau.

C’est de cette manière que l’on fait de la bonne musique.

De la musique neuve.

Du son qui sonne nouveau…

Tu dois avoir un bureau propre et confortable. Avec une déco épurée. C’est meilleur pour ton esprit.

Personnellement j’ai un grand bureau en bois massif, je ressens de la puissance quand je passe ma main dessus.

Cela m’aide à garder une bonne énergie. 

Il n’y a rien sur ce bureau.

Et j’ai des tableaux d’art sur mes murs ou des pochettes d’album mythique en vinyl accroché aux murs.

Cela me donne le surplus d’inspiration pour me pousser à faire de la grande musique.

C’est mon truc, à toi de trouver le tien…

Mais ne fait aucun compromis dans tes choix. 

Si tu sens qu’il y a un doute.

C’est qu’il n’y a aucun doute.

Tu dois t’en débarrasser…

Ensuite allume ton ordinateur.

Ou prend un papier pour noter les logiciels qui te sont indispensables.

Le producteur de musique moderne est constamment inondé sous une centaines de logiciels à essayer.

Si tu es journaliste dans la production musicale comme moi c’est cool. Mais si ce n’est pas le cas…

Fais un gros trie.

Passe du temps à écouter des plug-ins instruments, tes logiciels d’effets.

Si il y a des doublons, supprime-les de ton ordinateur.

Je le répète tout le temps, tu te dois d’être rapide et efficace en production.

Ton esprit ne doit laisser aucune place au doute. 

Si un plug-in n’est pas indispensable, jette-le à la corbeille (raccourci CMD+SUPP sur Mac).

Et mets en avant les logiciels que tu utilises tous les jours.

Surligne-les sur ton papier.

 

Tu peux faire ça à distance. 

Après tout, tu les connais par cœur.

Pareil pour tes banques de sons. Si tu as des sons que tu n’utilisent pas suffisamment, mets-les à part sur un disque dur.

Et prend le temps de tous les écouter, de les ranger par style pour mieux les exploiter…

Le résultat de ce chantier ?

Tu seras plus efficace,

c’est ton workflow qui va être métamorphosé.

Et ton esprit va respirer de nouveau.

Désormais tout va devenir fluide…

Ce trie, je le fais au moins deux fois par an.

Bien souvent lorsque je rattaque une session…

Juste après, je produis toujours une pépite.

On dirait que mon esprit n’attendait que ça.

Il faut se libérer de tout ce qui n’est pas utile et nécessaire.

C’est applicable dans tous les domaines de la vie mais particulièrement en musique.

Cette nouvelle approche minimaliste va t’aider à rester inspiré et focus sur tes objectifs.

L’été est le meilleur moment pour faire de grands changements et se libérer de ce qui nous tire vers le bas.

Partir en vacances loin de chez nous, à l’écart de toutes nos possessions est idéal pour se rendre compte de ce qui est toxique et non nécessaire. N’es pas peur de prendre de grandes décisions.

J’espère que tu en feras l’expérience et que cela sera bénéfique pour toi.

Bon allez, je retourne siroter mon cocktail, en allant peaufiner ma prod au soleil 😉 

Passes un bel été,

musicalement

Sylvain

————————————————————————————————

Dis moi en retour de mail (Contact@playmao.com), comment tu aimes faire de la musique l’été 😉

api 500

Pour restez au courant des news et accéder à du contenu Top Secret ! 

Merci de votre inscription

Share This

Share This

Share this post with your friends!