Sélectionner une page
Si il y a un séquenceur que je maîtrise mal faute de l’avoir suffisamment pratiqué c’est bien Fl Studio. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais sachez qu’il s’agit de la nouvelle appellation (depuis 4ans) d’un logiciel archi-connu sous le nom de Fruity Loops (développé par l’éditeur Image Line).

Introduction

Ce logiciel est très répandu chez les Beatmakers du monde entier qui sont tous fan de sa sisimplicité et de la facilité avec laquelle ils arrivent à créer des boucles et des samples.
Beaucoup de beatmakers Américain citent d’ailleurs ce logiciel en référence lorsque l’on leurs demandent avec quoi ils ont produits leur dernier hit.
J’étais donc persuadé que les concepteurs de ce logiciel était d’origine Américaine, et ben j’avais tout faux. C’est une équipe Belge qui est à l’origine de la création de ce séquenceur qui possède des milliers de fan à travers la planète.

 

FL Studio 11

L’histoire de Fl Studio

 

Pour revenir à la naissance de ce séquenceur atypique, il faut revenir en 1998. Là où, un certain Didier Dambrin, tout juste âgée d’une vingtaine d’année. Décide de créer un logiciel lui permettant de fabriquer de la musique. En empilant une succession de boucles audio.
Ce logiciel vous l’aurez compris portait le nom de Fruity Loops. Son succès fut tel que des années plus tard. Je me retrouve à taper un article sur la nouvelle édition de ce logiciel qui porte désormais le nom de FL Studio 11.

Un logiciel à part


On pourrait voir ce logiciel comme un concurrent d’Ableton Live ou Propelhead Reason. Des logiciels qui à la base n’avaient pas la réputation d’être aussi sérieux et complet que certains de leurs homologues.
Grossièrement, l’idée reçu voudrez que des logiciels comme : Live, Reason, FL Studio soit orientés pour les compositeurs de musique électronique et Beatmakers. Et que d’autres logiciels comme : Pro tools, Cubase soit plutôt destinés à un usage studio.
Sans transition

Mais aujourd’hui, je ne vais pas m’étendre sur un long comparatif de logiciels car ça n’aurait aucun d’intérêt. Alors je vais me contenter de vous parler de ce logiciel qui s’améliore toujours un peu plus chaque année. Et ensemble nous allons voir s’il a l’ambition de répondre à l’ensemble de nos exigences professionnelles.
Sans plus tarder, Ladies and Gentlemen, voyons ce que ce logiciel à dans le ventre.

 

FL Studio logiciel et publicités sur casque audio

Découverte

 

Au premier coup d’œil, on distingue un step-séquenceur réglé par défaut sur 4 pistes.
Dans FL les pistes se nomment : channels)
Et on remarque 16 pas (éditable de 4 à 64 pas). Autour de ça, s’articulent les autres éléments.
Le browser qui regroupe les plug-ins, la table de mixage, le piano-roll, l’éditeur audio interne qui se nomme : Edison.
Puis enfin la playlist, qui s’apparente à la fenêtre d’arrangement des séquenceurs classique.

Le fonctionnement


Le principe est simple, on développe des « patterns » dans le step-séquenceur. Puis on passe à l’étape mix avec d’éventuelles ajouts d’effets dans la partie mixage. Et enfin on retrouve nos patterns (qui peuvent être depuis cette version manipulés à la volée. Un peu à la manière des clips dans Ableton Live) qui peuvent être arrangés dans la playlist.

Step séquenceur Fl Studio

Inspiration Manga

Et pour ceux qui demande pourquoi il y a une jeune fille dans un style un peu manga qui apparaît en fond d’écran dans l’interface du soft. Je n’ais pas réussis à trouver d’explications. Connaissant le chauvinisme des Belges je pense qu’ils n’ont pas pu résister.
On connait tous l’habilité des Belges en matière de bande dessiné. Discipline qui est considéré comme un art à part entière chez eux : Tintin, Spirou, Lucky Luke etc


Je vous laisse donc débattre entre vous sur la qualité graphique du soft et sur la pertinence du coup de crayon car ce n’est pas un sujet que je maitrise assez

 

Trois versions de Fl Studio

 

Différentes versions

Il existe plusieurs versions de FL Studio.

  • La version de base à 90 euros qui ne propose pas d’enregistrement audio.
  • Le pack Producer Édition à 199€ offrant plus de fonctionnalité.
  • Et le Bundle Signature à 299€ regroupant l’intégral du pack précédent avec en plus des plug-ins inclus : Sytrus, DirectWave Full Sampler, Soundfont player, VideoPlayer, Maximus maximizer, Hardcore Guitar effects suite.

Les prix sont quand même à vérifier car j’ai trouvé plusieurs tarifs sur internet.

 

introducing Fl Studio

Quelques heures après …

Après avoir passé quelques heures sur FL on déplore quand même quelques bizarreries :
  • Comme la fonction « Undo » qui n’est pas applicable à toutes les actions du séquenceur.
  • Les saisies manuelles pour les valeurs de paramètres qui se font uniquement en pourcentages. Ou au format décimal, c’est frustrant et difficile à doser.
  • La gestion des périphériques MIDI d’un autre temps. Il est par exemple impossible de commander plusieurs pistes à la fois. Et la gestion des automations des plugs laissent vraiment à désirer.
  • Les routages de groupes de la console de mixage ne sont pas intuitifs, on perd vite ses repères.
  • Les bugs de l’enregistrement bouclé en mode playlist (le genre de détails qui peut bloquer l’inspiration).
  • Le browser qu’il faudrait complètement repenser pour le rendre plus accessible.
  • Les outils et fonctions d’éditions mériteraient d’être simplifié

Et si on rentrez un peu plus dans les détails ?

La quantification (le magnétisme en mode piano roll) pourrait aussi être plus souple. Cela a tendance a nous compliquer la vie. Bref, j’imagine que les utilisateurs de longue date se sont tous déjà habitués à ses petits défauts mais ça serait quand même bien que l’éditeur prenne le temps de modifier tout ça dans la prochaine version.

Mais l’avantage c’est que le soft évolue très vite alors ca devrait être réglé prochainement.

update Fl Studio

Sinon au niveau des qualités j’ai noté énormément de petits plus qui m’ont fait comprendre pourquoi ce logiciel possède autant de fan à travers le monde.

FL Studio a la simplicité de ces logiciels qui ne vous font pas perdre de temps. On se prépare un bon café. On met les doigts sur l’ordinateur et l’inspiration vient assez rapidement.

Le step-séquenceur est aussi agréable qu’efficace, il nous met à l’aise et nous permet de vite mettre en place des idées musicales. De construire des petites mélodies, des breaks de batterie. Et petit à petit le morceau prend forme.

 

La table de mixage de Fl Studio

La table de mixage

 

La fenêtre de la table de mixage est à l’image de FL Studio, c’est a dire simple et efficace. Le nombre de pistes (nommé « inserts ») qui ne pouvait dépasser 99 et maintenant étendu à 199. Avec possibilité d’accueillir plusieurs « channels » du step-séquenceur. Quatre pistes « send ». Une piste « master » et une piste « selected » qui conserve le son de la piste sélectionnée.

Sinon comme une vraie table de mixage on dispose sur chaque piste d’un fader, d’un potard de panoramique, d’un bouton mixte mute/solo. Mais aussi des boutons d’inversion de stéréo, d’inversion de phase, d’armement et d’activation de compensation de latence. Et enfin le dernier fait office d’activation d’effets.

Organisation

La fenêtre à droite des pistes correspond aux entrées/sorties de notre interface audio. Ce qui vous permet de router le signal à notre convenance. Et au milieu de cette fenêtre se situe la section d’effets et d’égalisation avec une section permettant d’insérer jusqu’à 8 plugs. Une fois activé, un potard permet de régler la part d’effet dans le mix. Dessous, l’égaliseur paramétrique tout en simplicité vous permet d’user de ses trois bandes de fréquences.

Cette association fonctionne plutôt bien,on trouve vite ses repères.

Notez aussi que l’on peut assigner une piste de la table de mixage à une piste du step-séquenceur et modifier son assignation d’un simple CTRL+molette souris. C’est le genre de détails bien pensés qui nous font gagner du temps.

Piano roll de Fl Studio

 

Le piano-roll

Quittons la partie table de mixage pour nous pencher sur le piano-roll. Cette partie est particulièrement bien réussis. Je vous citerez par exemple la faculté qu’à le logiciel a conserver en mémoire tous les événements midi qui ont été joué pendant les 2 ou 3 dernières minutes.
Ça a l’air de rien mais je trouve cette option tout simplement révolutionnaire!
Vous savez ce que c’est, par moment on joue une mélodie sans y penser et parfois on court après, en essayant inlassablement de la rejouer avec la même intensité…
Pour les musiciens, on dispose aussi de la possibilité d’afficher en arrière-plan les notes des autres pistes MIDI de notre morceau, ça permet de garder des repères et de composer plus vite.
Mais encore

 

Il y a pleins d’autres options intéressantes comme par exemple la fonction « detect scale »qui va nous indiquer le nom de la gamme dans le passage indiqué. On remercie FL Studio pour ce petit coup de pouce harmonique.

Edison

La gestion audio dans FL Studio se fait avec ce que l’on appel : l’outil Edison.
Depuis la version 7, ce manipulateur audio est incorporé à FL Studio. C’est un outil assez puissant qui possède beaucoup de qualité et de paramètres, notamment :
  • les traditionnels : Fade-in, fade-out, l’option d’inversion de polarité ou de sens de lecture du sample.
  • Un EQ, une reverb à convolution.
  • Un delay, ainsi qu’une option permettant de rajouter sur le son une certaine quantité de bruit blanc.
  • Fonction apprécié par nos amis sound designer;)
  • Les sampleurs, eux abuseront sans limite de la fonction « slices » avec l’outil Slicex qui permet de découper n’importe quels enregistrements

 

Paramétrages

 

  • On trouve aussi une sélection de plusieurs paramètres auxquels on peut attribuer des enveloppes : comme le volume, les panoramiques ou bien la séparation stéréo.

 

NB : sachez qu’une enveloppe peut-être affecté à n’importe quel effet interne d’Edison mais malheureusement ces effets ne sont pas en temps réel hors Edison.

 

Aux niveaux des bonnes surprises, j’ai apprécié l’option paramétrable qui permet d’enclencher l’enregistrement dès la détection du signal entrant et de le couper à la fin de ce signal. C’est une astuce qui n’a rien de révolutionnaire mais qui peut s’avérer super créative.

Fenêtres de Fl Studio

La playlist

 

La playlist est l’endroit ou l’on procède à l’arrangement pour mettre en forme notre morceau. On y insère soigneusement nos patterns crées dans le step-séquenceur lorsqu’ils sont définitivement terminé.
J’insiste sur ce point car toutes modifications au sein d’un pattern doit se faire impérativement dans le step-séquenceur et non directement dans la playlist. Ça peut sembler particulier mais c’est le mode de fonctionnement de FL Studio.
Car contrairement aux séquenceurs concurrents chaque piste peut héberger de nombreux éléments à la fois (sous forme de clips) : des patterns, de l’audio (formes d’ondes), des clips d’automation etc.
C’est assez complexe à imaginer mais essayait et vous verrez on finit par s’y faire.


A l’intérieur de la fenêtre playlist

 

On peut désormais se familiariser avec le nouveau mode « Performance » qui nous offre la possibilité (un peu a la manière d’Ableton Live) de rentrer dans un processus d’arrangement en temps réels en enclenchant des pads (hardware ou virtuel).
Et je dois avouer que ce mode est vraiment une réussite car il amène une véritable valeur ajoutée au logiciel.
Connections

Car les éditeurs ne se sont pas arrêté là, ils ont poussés le vice jusqu’à inclure la reconnaissance de différents contrôleurs présent sur le marché. En allant même jusqu’à optimiser certaines commandes de ces machines. Afin de les affecter à des fonctions propre à FL Studio.
NB : On pourra donc utiliser nos Akaï APC 20 et 40, Novation Launchpad, Jazzmutant Lemur (version software et hardware), Livid Block, Native Instruments Traktor Kontrol F1 en immersion totale avec le séquenceur.

Et les petits chanceux qui disposent d’une tablette ou de n’importe quel écran tactile vont aussi pouvoir s’amuser puisque FL Studio est compatible avec la technologie multi-touch.

browser Fl Studio

Voyons maintenant ce qui se passe du côté du Browser.

Ce dernier rassemble une grande variété de catégories, avec par exemple :
  • Current project : répertorie tous les fichiers, presets, etc.
  • Recent files : conserve les fichiers récemment utilisés.
  • Plugin database : liste effets instruments et effets par type (par ex : synthèse, sampler, delay etc).
  • Le plugin Presets : rassemble tous les presets.
  • Scores : regroupe un très grand nombre de gammes de bases et éléments musicaux pouvant être glisser directement dans le piano-roll.
  • Backup : conserve les dernières sauvegardes automatiques de FL studio (une fois activé et paramètré dans les options).
  • L’ergonomie du browser est un peu bancale et compliqué mais on est obligé de faire avec alors ne nous plaignons pas et passons directement à ce qui nous intéresse … le son!

Sur le côté sonore

Les développeurs peuvent bomber le torse car la version 11 du logiciel avec ses plug-ins ne faillit pas à sa réputation.
FL Studio a toujours eu de très bon instruments virtuels. C’est peut-être même ce qui a contribué à ce que les fans de la première heure ne quittent jamais leur logiciel fétiche pour allez voir ce qui se fait chez la concurrence.

Les plug-ins d’ FL Studio

Je vous présente un petit tour d‘horizon des différents instruments et effets que vous pouvez utiliser.
  1. Sytrus (inclus) : est un synthétiseur équipé de 6 opérateurs assignables allant de la modulation de fréquence (FM) à de la modulation en anneau (Ring Modulation, RM). Avec 3 filtres et une matrice les possibilités de modulation sont énormes.
  2. Harmor (vendu séparément) : synthétiseur de synthèse additive qui agit à partir de tables de fréquences, d’amplitude, de fichiers audio voir même de fichiers graphiques.
  3. Bass Drum (inclus) : est un synthétiseur (spécial kick) avec l’éventuel rajout de sample.
  4. Speech Synthesizer (inclus) : est un étrange outil de synthèse vocal permettant de transformer tout texte écrit en anglais en fichier audio. A essayer
  5. Groove Machine (la version complète est vendue séparément) ressemble au Groove Box classique hardware mais embarque un synthétiseur hybride (sampler + synthèse soustractive).

 

encore des Plug-ins

 

  1. Control surface : est un plug-in qui permet de créer sa propre surface de contrôle virtuelle qui elle-même pourra être commandé par une véritable surface de contrôle. Plutôt bonne idée qui pourra permettre de personnaliser le pilotage de certains plug-ins.
  2. Peak Controller (inclus dans toutes les versions) : permet de transformer n’importe quel signal audio en un contrôleur d’automation.
  3. Maximus (inclus dans le Bundle Signature) : compresseur 3 bandes assez complet.
  4. Slicex (inclus dans la Producer Edition) : est un outil pour nos amis sampler qui permet de découper de l’audio et d’y faire quelques traitements. Notez qu’il est ensuite possible d’assigner nos découpes à un clavier midi pour rejouer et créer quelque chose de nouveau. C’est un accessoire classique mais c’est le genre de jouet dont on se lasse jamais.
Gross Beat et compagnie

 

  1. Gross Beat (vendu séparément) : est un effet qui agit en temps réel sur le pitch, le volume et la position temporelle d’un flux audio. Si il y en a parmi vous qui aime le scratch, c’est le moment de se faire plaisir.
  2. Effector (inclus) : plug-in orienté pour les utilisations live. Les Dj pourront abuser de ses effets simples mais redoutablement efficace, un futur classique.
  3. Newtone (vendu séparément) : un outil prometteur permettant de transformer l’audio en Midi.
  4. patcher : plug-in présent depuis la version 10 qui me fait un peu penser à Max for live. En gros vous pouvez assembler par des câbles des plug-ins instruments et effets entre eux afin de fabriquer votre plug-in ultime.
    Couleur de câbles

 

NB : Les câbles virtuels ont différentes couleurs en fonction de leurs utilités : jaune pour les connexions audio, vert pour les connexions MIDI transmettant des informations de notes et rouge pour les informations midi transmettant des informations de contrôle. C’est plutôt clair et bien pensé, maintenant à vous d’être créatif et d’en faire bon usage.

 

Flowstone

C’est le nouveau nom de Synthmaker (développé par la société DSP Robotics). C’est un plug-in de créations d’instruments et d’effets disponible dans FL Studio (depuis la version 8).

Ce module est la parfaite boîte à outils pour se constituer le plug-in de ses rêves. Il a de forte ressemblance sur le fonctionnement avec l’outil Patcher mais celui-ci avec encore beaucoup beaucoup plus loin.

Je ne l’ai pas suffisamment tester mais je pense que ce module mériterait à lui tout seul un article tant ses possibilités de créations sont illimités. Avis aux amateurs, dites-nous ce que vous en pensez…

Fl Studio Getting started

Pour finir

En résumé, FL Studio 11 est un logiciel avec une interface graphique insolite qui ne vous laissera pas indifférent. Il possède de nombreuses qualités qui font de lui le compagnon idéale de vos longue soirée créative en quête d’inspiration. Alors oui, il possède quelques défauts et on peut difficilement dire qu’il soit parfait mais ses particularités singulières et la qualité de ses plug-ins vous feront oublier tout ça. Et pour peu que vous lui soyez fidèle il arrivera même à vous combler.

En conclusion, la version 11 mérite de par ces quelques nouveaux plugs instruments et effets que l’on se penche dessus.

Pour ma part j’ai été dans l’ensemble agréablement surpris par la qualité du logiciel et c’est avec un grand plaisir que je me suis lancé à sa découverte.

Quoi de neuf pour l’avenir ?

La version 64 bit actuellement en beta test ne devrait plus tarder. Par contre concernant une éventuelle adaptation sur Mac, sachez que ce n’est vraiment pas d’actualité. Le logiciel ayant été développé uniquement en Delphi (un langage spécialisé dans les applications Microsoft) la conversion vers Mac OS risque malheureusement d’être longue et douloureuse.

 

Le 6 septembre 2013,

Mea Culpa et rectification, la nouvelle vient de tomber il y a trois jours, l’éditeur Image Line annonce la disponibilité d’une nouvelle version beta test de son séquenceur FL Studio sur nos Mac OS X.

Cette beta est une version dite Crossover de l’édition pour Windows, ne vous attendez pas à une version personnalisée pour les utilisateurs d’Apple.

Mise à jour

Image Line précise aussi que pour l’instant cette version reste un projet expérimental dont l’issue dépendra du retour utilisateur.
Vous pouvez télécharger cette version Beta publique de FL Studio sur www.image-line.com.

Si vous voulez faire gagner du temps à l’éditeur, n’hésitez pas à partager vos commentaires et à lister (la longue) liste de bugs de cette version sur le forum du site officiel

api 500

Pour restez au courant des news et accéder à du contenu Top Secret ! 

Cadeaux offerts par mail ... Drumkits, samples, formations, vidéos 🎁

Merci de votre inscription

Share This

Share This

Share this post with your friends!